Esperanto Marseille organise la conférence "des aborigènes aux immigrations récentes, persistance des questions linguistiques en Australie"

  • Esperanto Marseille

Eo

 

Esperanto Marseille organise la conférence "des aborigènes aux immigrations récentes, persistance des questions linguistiques en Australie"

 

 

Marseille, le 22 septembre 2013  -  Ce mardi 24 Septembre 2013 à 18h, a lieu à Marseille une conférence par Franciska Toubale titrée "des aborigènes aux immigrations récentes, persistance des questions linguistiques en Australie". 

 

 

La conférence de Franciska Toubale, au CIRA, le mardi 24 septembre à 18h, portera sur l'évolution des questions linguistiques au cours du temps en Australie. La transition d'une politique visant la prédominance des Blancs anglophones à une politique multiculturelle n'a pas été facile et il a fallu attendre les années 70 et le gouvernement travailliste pour que la parole soit donnée aux immigrés venus de pays autres que la Grande-Bretagne et aux aborigènes de souche.

 

La conférence, gratuite, aura lieu au CIRA, 50 rue Consolat, 13001 Marseille, à 18h le 24 septembre.

 

Selon la demande de l'auditoire, la conférence pourra avoir lieu en esperanto avec traduction en français ou bien directement en français. Née en Bretagne, Franciska Toubale émigre en Australie en 1996. Formée à l'enseignement du Français Langue Etrangère, elle s'investit dans une radio communautaire 3ZZZ à Melbourne et collabore aux programmes en espéranto .

 

Sur un sujet proche, rappelons la parution en français du roman de Trévor Steele "Voler avec les oiseaux sacrés" ("Flugi kun kakatuoj") qui rend compte de la colonisation par les éleveurs qui n'ont pas la même approche ni le même respect de la terre et de l'eau que les Aborigènes .

 

La conférence est organisée par Esperanto Marseille, dont la vocation est de propager l'esperanto, la langue internationale, et sa culture.

 

Communiquer à l'échelle globale et sur un pied d'égalité, sans pour autant s'immiscer dans la vie privée des peuples, telle était l'idée du Dr Zamenhof lorsqu'il formula les bases de la langue espéranto en 1887. Langue auxiliaire facilitant l’apprentissage ultérieur des autres langues, l’espéranto préserve les langues maternelles tout en instaurant un véritable dialogue interculturel. L'espéranto proscrit toute hégémonie culturelle et linguistique et constitue "sans doute un des meilleurs alliés du plurilinguisme" (Claude Hagège, Combat pour le français, 2006). Reconnue par l'UNESCO, la langue internationale espéranto "offre une alternative au risque de prépondérance de plus en plus marquée de certaines des langues actuelles, sans mettre pour autant en péril le patrimoine linguistique qui fait la richesse de l'Europe" (extrait de l'amendement Dell'Alba au parlement européen le 29 mars 2004).

 

À propos de l’espéranto

Conçu pour être réellement international et très facile à apprendre, parlé par des millions de personnes sur les cinq continents, l’espéranto offre une expressivité et une précision qui expliquent son emploi actuel dans les domaines technique, scientifique, littéraire, musical, touristique, etc. Ce sont aussi les valeurs intrinsèques de la langue, à savoir l’ouverture, la curiosité de connaître d’autres cultures, la volonté de protéger les autres langues et la promotion de la paix dans le monde qui expliquent que l’UNESCO a, par deux fois en 1954 et 1985, voté des résolutions en faveur de la langue et encouragé les nations de l’ONU à l’enseigner.

 

« L’espéranto est en mesure d’exprimer les nuances les plus subtiles de la pensée et du sentiment, il est propre à permettre, par conséquent, l’expression la plus juste, la plus littéraire, la plus esthétique et de nature à satisfaire les esprits les plus ombrageux et les plus particularistes, et il ne peut pas porter ombrage aux fidèles des langues nationales. » Maurice Genevoix, ancien secrétaire perpétuel de l’Académie française.

 

« Je souhaite que l’enseignement de l’esperanto soit officialisé par les autorités de nombreux pays. Un jour viendra où tout être humain saura utiliser l’esperanto comme un instrument de mise en commun. » Albert Jacquard.

 

Plus d’information à http://esperanto-france.org/

 

 

À propos d’Esperanto-Marseille

L’association loi 1901 « Centre Culturel d’Esperanto de Marseille » fait vivre les activités espérantistes dans la cité Phocéenne. Elle organise des cours et des réunions hebdomadaires permettant à ses membres d’échanger en esperanto. Elle contribue à la diffusion de la langue internationale, et au rayonnement de notre région en publiant, par exemple, l’article sur Marseille sur Wikipedia en esperanto. Un Congrès Universel d’Esperanto a eu lieu à Marseille en 1957. 

Plus d’information à http://esperanto.marseille.over-blog.com/

 

Contacts

Thierry Spanjaard, président Esperanto Marseille

Email : esperanto.marseille@laposte.net  -  Tel : 06 09 18 28 51

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
© 2015 Esperanto Marseille -  Hébergé par Overblog